Votre navigateur ne supporte pas JavaScript!

Vanessa ALLAIRE Conseils & Transactions ImmobilièresTrouvez un bien immobilier sur La baule, Pornichet, Le Pouliguen...

Les mentalités évoluent

Les mentalités évoluent

Voici 4 articles qui montrent bien l’évolution du commerces, des attentes du consommateur, des mentalités…Nous devons observer ce phénomène et évoluer en parallèle pour s’adapter à ces nouvelles attentes et rester compétitif!

Les Français veulent un commerce de proximité modernisé par le numérique
Selon une étude d’Opinionway, une majorité de Français se montre satisfaite du commerce de proximité mais considère qu’il doit se moderniser avec le numérique, notamment pour rendre la communication plus personnalisée. Pour promouvoir ce virage, beaucoup se déclarent tout à fait prêts à coopérer, jusqu’à accepter le partage de certaines de leurs données personnelles, telles que leur e-mail, leurs préférences alimentaires, leurs listes de courses et le budget alloué, la composition de leur foyer. Cependant, seule 25% de la population accepterait d’être géolocalisée pour obtenir des offres pertinentes et à peine 22% et 17% des répondants toléreraient la divulgation du montant de leurs revenus pour bénéficier d’offres sur mesure.
Source : www.ad-exchange.fr, 20/12/2016
Gémo s’essaye à la location de vêtements
Gémo a testé un nouveau concept dans cinq de ses magasins les plus porteurs, pendant les fêtes, du 12 décembre au 7 janvier : la location de vêtements. L’enseigne a proposé de louer des habits de fête, parmi un vestiaire mixte d’une douzaine de pièces, moyennant une somme comprise entre 5 et 15 euros. Ce genre de services est surtout déployé par les distributeurs de luxe ou de créateurs. L’enseigne à prix accessibles veut ainsi s’inscrire dans l’air du temps et participer à l’évolution de la distribution. Selon le directeur marketing de Gémo : « proposer la location vient de cette idée commune à d’autres secteurs de l’économie que, dans la façon de consommer, nous évoluons d’une logique de propriété à une logique d’usage ».
Source : JOURNAL DU TEXTILE, 24/01/2017

 

La distribution classique doit faire sa révolution
L’Institut Français de la Mode (IFM), s’est interrogé sur la manière dont les enseignes « traditionnelles » peuvent adapter leur modèle à un commerce en pleine mutation. L’IFM constate que les enseignes qui lient circuits physique et numérique sont celles qui résistent le mieux. A elles seules, elles ont représenté 35,3% en valeur des ventes réalisées entre juillet 2015 et juin 2016. Cette alliance du physique et du digital est l’une des voies explorées dès aujourd’hui et plus encore pour demain. Elle est porteuse d’une nouvelle forme de services rendus au consommateur : e.réservation, store-to-web, clic and retrait. Les chaînes rationnalisent leurs réseaux, ferment les points de vente déficitaires, mutualisent leurs magasins pour être plus rentables.
Source : JOURNAL DU TEXTILE, 10/01/2017
La parole est au client
Les avis des consommateurs pèsent de plus en plus dans l’acte d’achat, court-circuitant la communication des marques qui doivent prendre en compte cette nouvelle expression ou mieux, s’en inspirer. Les consommateurs cherchent à réduire les risques, à sécuriser leur achat via les sites de recommandation, les avis d’autres clients, les notes… Dans les loisirs, cela compte pour 80% dans l’acte d’achat. Comme les marques sollicitent en permanence l’avis du consommateur, celui-ci favorise la prise de conscience de son pouvoir. Avec l’explosion des réseaux sociaux, le consommateur demande à parler d’égal à égal avec les marques.
Source : STRATEGIES, 12/01/2017